Définition

La surdité est une baisse auditive mesurée par les capacités à percevoir des sons bruts. Cette déficience résulte d’un dysfonctionnement de l’appareil auditif. Si la perception est rendue difficile, la compréhension du message en lui-même est par conséquent inexacte. Un outil appelé audiogramme sert à mesurer ces capacités.

Joshua Reynolds "Self portrait of a deaf man"

Les différents niveaux de surdité

La surdité légère et moyenne : perte auditive de 20 à 70 décibels. Le handicap est ici de l’ordre de la gêne dans la vie quotidienne. Les sons les moins forts ne seront pas perçus. L’appareillage est possible et permet de palier aux problèmes rencontrés.

La surdité sévère ou profonde : perte auditive de 70 à plus de 90 décibels. Ici, l’amplification des sons est insuffisante. Les paroles ne sont pas ou très peu perçues.

La surdité totale : perte auditive supérieure à 120 décibels. Les sons de la parole ne sont pas perçus. Des technologies de substitution sont alors utilisées : les techniques labiofaciales, le langage parlé complété et le langage des signes.

Les personnes dites « malentendantes » ont, quant à elle, perdu progressivement leurs capacités auditives. Leurs niveaux d’écoute et de compréhension sont très variables.

Livret C'est quoi la surdité ?

#

Le sourd n'est pas muet

Un muet est une personne qui est privée de l'usage de la parole. Or, une personne sourde peut produire des sons. Comme elle ne les entend pas, ceux-ci ne sont pas toujours intelligibles. Un processus d’imitation nécessite alors d’être créé. Une aide orthophonique a pour but d’améliorer les sons prononcés et par conséquent la parole de la personne sourde.

#

Charlie Chaplin et Paulette Godart
dans "Les temps modernes"

Conseils à l'usage des entendants

Les personnes sourdes ou malentendantes ont une perception différente de leur environnement. Le monde sonore étant inaccessible, l’environnement devient vite incertain et imprévisible. C’est pourquoi une personne entendante doit prendre en compte certains principes afin de communiquer au mieux avec une personne sourde. Par exemple, celle-ci doit se positionner en face, éviter d’être en contre-jour ou bien ne pas mettre sa main devant la bouche quand elle parle.

Environnement-securisant

Les différents modes de communication

L’alphabet dactylologique est utilisé pour épeler les mots. En Langue des signes, chaque prénom est lié à un symbole déterminé grâce à une spécificité physique ou à un trait de caractère particulier de la personne.

  • La lecture labio-faciale consiste à lire sur les lèvres. 30 à 40% des mots prononcés sont compréhensibles et le contexte permet de déterminer les mots restant.
  • Le Langage Parlé Complété associe un geste à chaque parole prononcée. Il s’agit d’un accompagnement de la parole par un code manuel autour du visage. Ce langage va permettre de prononcer les sons que l’on souhaite émettre sans les confondre.
  • La Langue des signes est une langue visio-gestuelle. Elle possède un vocabulaire et des règles de grammaire qui lui sont propres. L’agencement des signes dans l’espace et le mouvement du corps sont fondamentaux pour structurer le message.

#