Audioprothésistes et arnaques

L’émission Envoyé spécial, sur France 2, a publié jeudi 07 septembre 2023 un reportage sur les arnaques de certains audioprothésistes : « Prothèses auditives, arnaques au creux de l’oreille ».

https://www.france.tv/france-2/envoye-special/5202720-emission-du-jeudi-7-septembre-2023.html

Le reportage montre l’exemple d’une dame appareillée en classe I alors que sa perte ne le justifie pas et de 2 hommes équipés à domicile. Une séance de réglages à distance (qui ne règlent rien du tout) est tout à fait antiprofessionnelle. Ces exemples, recoupés par les journalistes qui ont joué les clients mystères et contacté les entreprises concernées, permettent de souligner plusieurs dérives. Apparaissent notamment des possibles exercices illégaux de la profession d’audioprothésiste par une étudiante et des techniciens – témoignage d’un ancien salarié d’une entreprise à l’appui – des appareillages hors centre, l’absence de prestations de suivi, des ventes forcées, des pratiques de collusion et/ou des faux pour les ordonnances… Enfin, Envoyé spécial soulève le problème des audioprothésistes qui exercent dans plus de 3 centres en violation de la convention signée avec l’Assurance maladie.

Le Syndicat des audioprothésistes diffuse une série de recommandations permettant de se prémunir de ces pratiques illicites.

https://www.sdaudio.org/communiques-de-presse/communique-comment-se-premunir-des-arnaques-en-audiologie-les-conseils-pratiques-du-syndicat-des-audioprothesistes-pour-consulter-en-confiance/

extraits du communiqué :

Un audioprothésiste est un professionnel de santé qui a des obligations vis-à-vis de ses patients, et ne peut exercer sans être dans une relation de confiance réciproque. Bien choisir son audioprothésiste est une première étape pour s’assurer de la qualité et de la fiabilité de la prestation qui vous sera offerte.

• La bonne information se trouve sur les sites officiels, institutionnels et professionnels.

• Tout démarchage est interdit. L’Assurance maladie, l’OMS, etc. ne téléphonent pas pour vous proposer des rendez-vous chez un audioprothésiste.

• Vous devez être muni d’une prescription médicale pour consulter un audioprothésiste.

• Un audioprothésiste travaille uniquement dans un centre auditif identifié. Toute proposition de visite à domicile, sur votre lieu de vie ou de travail, est un signe d’une fraude voire d’une arnaque.

• L’audioprothésiste, titulaire d’un diplôme d’état, est la seule personne habilitée à faire les examens, les préconisations et les réglages. Il doit être facilement identifié par le port d’un badge avec son nom correspondant à celui du diplôme obligatoirement affiché et à celui inscrit sur le devis.

• L’audioprothésiste a l’obligation de vous présenter un devis dont au moins une offre est prise en charge intégralement dans le cadre du dispositif 100% Santé (950 euros par oreille). Une phase d’adaptation à l’appareillage de 30 jours, sans engagement, et 3-4 rendez-vous, est obligatoire.

• Un suivi doit vous être proposé et il doit être d’au moins deux à trois fois par an.

• Les recommandations d’autres personnes ayant déjà fait confiance à un établissement sont un des meilleurs moyens de choix. N’oubliez cependant pas la nécessité de la proximité pour les nombreux rendez-vous de suivi.

Le métier d’audioprothésiste est encadré par la loi avec des décrets, des définitions d’obligations d’information des patients. Son métier est de vous accompagner pour vous permettre d’accéder dans les meilleures conditions à votre nouvelle situation, de vous suivre tout au long de votre vie une fois que vous êtes équipé, de vous assurer la maintenance du matériel installé. Le Syndicat des audioprothésistes peut recevoir des plaintes ou témoignages de victimes et tenter de démêler les signalements qui, s’ils deviennent nombreux et plausibles, sont transmis aux administrations compétentes.

Contenus liés

Stages

...

En savoir plus

Accueillir un sourd

Des jeunes sourds de l'IRSA, association spécialisée sur le handicap visuel, auditif, associés et rare, ont réalisé 8 clips de sensibilisation à la surdité et les partagent avec vous...

En savoir plus

La vie à l’INJS

L’INJS de Bordeaux, établissement public national, est spécialisé dans l’accompagnement pluridisciplinaire de jeunes sourds ou malentendants, âgés de 3 à 20 ans. Mais l'INJS n'est...

En savoir plus