Le harcèlement à l’école

Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique. Cette violence se retrouve aussi au sein de l’école : elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre. Lorsqu’un enfant ou un adolescent est insulté, menacé, battu, bousculé ou reçoit des messages injurieux à répétition, on parle donc de harcèlement. Avec l’utilisation permanente des nouvelles technologies de communication (téléphones, réseaux sociaux numériques), le harcèlement entre élèves se poursuit en dehors de l’enceinte des établissements scolaires. On parle alors de cyber-harcèlement.

Depuis la loi de mars 2022 visant à combattre le harcèlement scolaire, ce phénomène est reconnu comme un délit.

Politique de lutte contre le harcèlement à l’école

  • Plan interministériel de lutte contre le harcèlement à l’École : 100% prévention, 100% détection, 100% solutions
  • Rentrée 2023 : application de nouvelles mesures contre le harcèlement à l’École
  • Renforcement du plan d’action face aux constats de l’enquête nationale sur le harcèlement
  • « Si le jeu blesse, il faut que ça cesse »
  • Programme Phare : plan de prévention du harcèlement
  • Les numéros académiques de signalement des situations de harcèlement

https://www.education.gouv.fr/non-au-harcelement/politique-de-lutte-contre-le-harcelement-l-ecole-289530

Premiers résultats statistiques de l’enquête Harcèlement 2023 : https://www.education.gouv.fr/premiers-resultats-statistiques-de-l-enquete-harcelement-2023-380517

Références

LOI n° 2022-299 visant à combattre le harcèlement scolaire
JORF n°0052 du 3 mars 2022, Texte n° 5
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2022/3/2/MENX2133450L/jo/texte
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2022/3/2/2022-299/jo/texte

Harcèlement scolaire : les dernières mesures : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A16879?xtor=EPR-100

Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire : https://www.education.gouv.fr/journee-nationale-de-lutte-contre-le-harcelement-l-ecole-941

pHARe : un programme de lutte contre le harcèlement à l’école : https://www.education.gouv.fr/non-au-harcelement/phare-un-programme-de-lutte-contre-le-harcelement-l-ecole-323435

A la rentrée 2023

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a comme priorité de prévenir le harcèlement, d’accompagner et de protéger les élèves. La politique de prévention est structurée autour du programme de lutte contre le harcèlement pHARe, qui s’appuie en 2023 sur un réseau de 400 référents académiques et départementaux, répartis sur tout le territoire pour traiter les situations de harcèlement signalées par les chefs d’établissement et grâce aux plateformes du 3020 et du 3018 (cyber-harcèlement).

À la rentrée 2023 et pour prévenir ou traiter plus efficacement et rapidement les situations les plus complexes, notamment dans le premier degré, des mesures viennent compléter celles déjà en place.

Étendre le programme pHARe aux lycées dès la rentrée 2023

Le programme pHARe ayant prouvé son efficacité en matière de sensibilisation et de prévention, il est étendu aux lycées dès la rentrée 2023.

Atteindre l’objectif de 100% des écoles et collèges insérés dans le programme pHARe

86 % des collèges et 60 % des écoles sont inscrits au printemps 2023 dans le programme pHARe, six mois après l’annonce de sa généralisation. Les recteurs mobilisent les services académiques et départementaux pour atteindre l’objectif de 100 % des écoles et collèges insérés.

Systématiser la communication des numéros d’urgence 3018 et 3020

La communication des numéros d’urgence 3018 – la ligne d’appel nationale des situations de cyberharcèlement – et 3020 – un numéro d’écoute et de prise en charge au service des familles et des victimes – sera systématisée à chaque rentrée scolaire dans les carnets de correspondance et autres supports numériques.

Former tous les personnels à la lutte contre le harcèlement scolaire

Conformément à l’article 5 de la loi du 2 mars 2022, tous les personnels devront être formés à la lutte contre le harcèlement scolaire, à commencer par la formation systémique des professeurs stagiaires. Les Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (INSPE) et les écoles académiques de la formation continue (EAFC) sont mobilisés en ce sens.

Prévenir ou résoudre les situations les plus complexes, notamment dans le premier degré

Certaines situations ne peuvent se résoudre qu’en séparant les élèves harcelés de leurs harceleurs. Il n’est cependant pas possible aujourd’hui, contrairement au second degré où existent des procédures disciplinaires, de scolariser dans une autre école un élève du premier degré sans l’accord de ses parents. C’est pourquoi, deux réponses éducatives supplémentaires (2e et 3e niveaux) seront mises en place, en fonction de la gravité de la situation afin d’assurer la protection des élèves victimes :

  • Premier niveau : la situation est prise en charge et l’équipe éducative est à même de résoudre la situation. Les élèves et les parents adhèrent à la méthode : la situation est résolue.
  • Deuxième niveau : malgré la tentative de conciliation, la situation de harcèlement perdure. Dans ce cas, une équipe départementale d’intervention se rendra sur place pour concourir à la résolution de la situation de harcèlement et de son suivi. Les psychologues de l’éducation nationale ainsi que les personnels de santé pourront être associés à la réflexion.
  • Troisième niveau : en cas d’échec des mesures précédentes : lorsque, par son comportement intentionnel et répété, l’enfant auteur de harcèlement fait peser une menace grave sur la sécurité ou la santé des autres élèves, il pourra être affecté dans une autre école sans que l’accord des représentants légaux soit nécessaire. Le code de l’Éducation sera modifié afin de prévoir cette mesure de sauvegarde de la sécurité et de la santé des élèves. La scolarisation dans une nouvelle école doit faire l’objet de l’accord du maire de la commune concernée.

https://www.education.gouv.fr/rentree-2023-de-nouvelles-mesures-contre-le-harcelement-l-ecole-377852

https://www.gouvernement.fr/actualite/de-nouvelles-mesures-contre-le-harcelement-scolaire

Contenus liés

Organigramme

...

En savoir plus

Votre enfant a entre 3 et 20 ans en Lot-et-Garonne

Votre enfant peut être suivi par les équipes de l'INJS en unité d'enseignement externe (UEE), à l'école primaire de Castelmoron-sur-Lot (47), ou dans son établissement scolaire de secteur,...

En savoir plus

Accompagnement personnalisé

L’institut dispense un enseignement spécialisé et accompagne plus de 165 jeunes sourds, de 3 à 20 ans, de surdité profonde et sévère, de l’élémentaire au lycée. Chaque jeune évolue...

En savoir plus