Stratégie du numérique pour l’éducation

Pap Ndiaye, ministre de l’Education nationale, vient de présenter la stratégie du numérique pour l’éducation.

Le numérique pour l’éducation : constats et enjeux

Le renforcement des compétences numériques des élèves est aujourd’hui un impératif. Cela constitue avant tout un enjeu pour la vie démocratique, alors que le numérique prend une place de plus en plus importante dans la vie de chacun, notamment pour s’informer.

L’École doit aussi pleinement préparer aux compétences du XXIe siècle et aux métiers d’avenir, en lien avec France 2030. Le numérique transforme tous les secteurs de l’économie : la plupart de nos élèves exerceront un métier transformé par le numérique. Surtout, notre pays a et aura de plus en plus besoin de professionnels du numérique. C’est un enjeu central pour la croissance économique, l’innovation et, s’agissant d’un domaine hautement stratégique, la souveraineté de notre pays.

Depuis mars 2022, les acteurs de l’éducation – l’État, ses opérateurs, les collectivités, les éditeurs et les EdTech, les associations – ont conduit une réflexion stratégique sur le numérique pour l’éducation, en approfondissant et en enrichissant les propositions qui avaient émergé ces dernières années et notamment lors des états généraux du numérique éducatif.

Cette réflexion se matérialise aujourd’hui par une vision stratégique commune du numérique pour l’éducation, dont les principaux bénéficiaires sont les élèves, leurs parents, les enseignants et plus globalement l’ensemble des équipes mobilisées dans les écoles et établissements, les personnels de direction et tous les agents du ministère en administration centrale ou dans les académies.

La stratégie du numérique pour l’éducation pour la période 2023-2027 vise à relever plusieurs défis :

  1. Renforcer la coopération nationale et locale entre les acteurs de l’éducation, autour de projets pédagogiques mobilisant le numérique là où il est pertinent ;
  2. Développer les compétences numériques des élèves, c’est-à-dire, d’abord, leur enseigner la citoyenneté numérique, en développant l’esprit critique et renforçant l‘éducation aux médias et à l’information ; ensuite, leur transmettre un socle de compétences numériques renforcées ; enfin, promouvoir l’attractivité des spécialités et baccalauréats menant aux métiers du numérique
  3. Fournir aux professeurs une offre claire mêlant outils et ressources numériques pour mettre davantage le numérique au service de la réussite des élèves ; encourager leur usage en proposant davantage de formations et d’accompagnement, afin que les enseignants puissent s’en saisir facilement et de manière la plus pertinente possible
  4. Développer la robustesse, la sécurité, l’accessibilité, la qualité et l’écoresponsabilité des outils informatiques du ministère, pour simplifier le travail des agents et accroître ainsi la qualité du service rendu.

Une stratégie numérique pour l’éducation en 4 axes

Pour répondre à ces défis, la stratégie s’appuie sur 4 axes et pour chacun d’eux plusieurs actions clés.

Un écosystème engagé au service d’une politique publique partagée

  • Renforcer la gouvernance du numérique pour l’éducation aux niveaux national et local.
  • Partager des indicateurs à des fins de pilotage et d’évaluation.
  • Définir un équipement individuel type pour l’élève (collège et lycée).

Un enseignement du numérique qui développe la citoyenneté et les compétences numériques

  • Assurer l’acquisition des compétences numériques tout au long du parcours scolaire.
  • Permettre aux élèves de devenir des citoyens éclairés à l’ère du numérique.

Une communauté éducative soutenue par une offre numérique raisonnée, pérenne et inclusive

  • Soutenir le développement des communs numériques.
  • Simplifier l’accès aux services numériques en créant un « compte ressources ».
  • Mettre le numérique au service de l’École inclusive.
  • Mieux former les équipes éducatives à la pédagogie avec le numérique.
  • Accompagner les enseignants dans le numérique éducatif.
  • Organiser les services numériques éducatifs selon une logique de plateforme interopérable.
  • Mobiliser les données au service de l’École.

De nouvelles règles du jeu pour un système d’information ministériel au service de ses utilisateurs

  • Accélérer la transformation numérique.
  • Gagner en efficience en amplifiant et en soutenant la mutualisation.
  • Gagner en fluidité et en qualité par l »intégration des principes de l’agilité et de l’expérience utilisateur.
  • Développer l’écoresponsabilité.

https://www.education.gouv.fr/strategie-du-numerique-pour-l-education-2023-2027-344263

 

Voir également le rapport de l’Inspection générale de l’Éducation, du Sport et de la Recherche : Pratique de l’informatique aux cycles 3 et 4

https://www.education.gouv.fr/pratique-de-l-informatique-aux-cycles-3-et-4-344254

Contenus liés

Louise Walser (3)

1920 Nous sommes le 2 août 1920 au Puy-en-Velay. Louise a 41 ans. On l'a trouvée sur la route entre Espaly et Le Puy et, transportée de toute urgence à l’hôpital, elle se meurt. Depuis...

En savoir plus

Jean Saint-Sernin

Suite à sa rencontre à Paris avec l’abbé de l’Epée, l’archevêque de Bordeaux Monseigneur Champion de Cicé décida d’établir une Institution pour les sourds-muets à Bordeaux en 1785....

En savoir plus

Autres INJS

INJS de...

En savoir plus